UNLIVRE SUR LES CARTES DE CHARTREUSE

Publié le par ERIC

L-215.jpg

Les Cartes de Chartreuse. Désert et Architecture. Sous la direction de PARAVY Pierrette. Photos de BAZIN Thierry

Grenoble. GLENAT. 2010. 96 p.

(L215)

Présentation de l’Editeur :

À la fin du XVIIe siècle, au temps où il construisait le monastère tel que nous le connaissons aujourd’hui dans sa splendeur intacte, dom Innocent Le Masson, prieur de la Grande Chartreuse et ministre général de l’Ordre, faisait réaliser des peintures de grand format, dites « cartes de Chartreuse », figurant chacune des maisons cartusiennes alors établies.

Classées à l’inventaire des monuments historiques, les 79 cartes parvenues jusqu’à nous font l’objet d’un ambitieux programme de restauration qui révèle peu à peu ces œuvres exceptionnelles dans leur éclat d’origine.

En parcourant la galerie qui leur est consacrée au musée de la Correrie spécialement réaménagé, le visiteur se familiarisera avec le monde cartusien en découvrant l’architecture commune à toutes les chartreuses et liée à l’érémitisme fondateur, qui implique la construction d’ermitages individuels autour d’un grand cloître.

Le visiteur percevra néanmoins l’impressionnante variété des monastères fondés dans la chrétienté romaine. Variété des sites et des paysages : déserts de rochers et de forêts dans les premières implantations, mais aussi déserts établis à l’abri de hauts murs protecteurs pour les couvents urbains. Variété des peintures également, et des artistes qui les ont réalisées, du simple artisan au maître confirmé. C’est enfin la vie en chartreuse que ces cartes illustrent, avec une profusion de détails précieux et parfois savoureux, de personnages et de scènes du quotidien.

 

Table des Matières :

         . Préambule de Dom Marcellin, prieur de Chartreuse                p. 11

         .Avant Propos de Jean Guibal, Conservateur en Chef du Patrimoine et  Directeur de la culture et du patrimoine du C.G. de l’Isère              p. 13

         . La galerie des « Cartes » de Chartreuse                                p. 16

§  Grande Chartreuse. 1717

§  Grande Chartreuse. II

§  Chartreuse de Durbon

§  Chartreuse de Montrieux

§  Chartreuse du Mont Dieu

§  Chartreuse de Bouvante

§  Chartreuse de Salettes

§  Chartreuse de Pierre-Châtel

§  Chartreuse de Sélignac

§  Chartreuse de Florence

§  Chartreuse de Pavie

§  Chartreuse de Mauerbach

§  Chartreuse de Buxheim

         . Une campagne de restauration ambitieuse                   p. 90

         .Dans le détail d’une carte                                                       p. 92

         . L’implantation cartusienne depuis 1084                                  p. 94

         . L’association pour la restauration des cartes de Chartreuse   p. 96

 

Mon avis (Juillet 2011) :

Ouvrage captivant, certes sur un sujet assez précis mais quand même…Non seulement, il permet de découvrir l’un des ordres religieux les plus énigmatiques de notre histoire (et l’un des rares encore existant aujourd’hui) mais il nous donne l’occasion de découvrir des peintures de ces fondations cartusiennes. L’iconographie est superbe, et les textes très sobres accompagnent ce voyage dans le Temps. Si on pense en plus, que ce livre permet à l’Association pour la Restauration des Cartes de chartreuse d’avancer un peu dans son projet, on ne peut que se féliciter d’une telle lecture.

 

Publié dans Livres : Monographies

Commenter cet article