Un roman historique valant le detour

Publié le par ERIC

lp 464

(L’)Héritage des Templiers. BERRY Steve. Traduit par SMITH Françoise

Paris. 2007. Le cherche Midi. 665 p.

Titre original : The templar Legacy

Présentation de l’éditeur :

L’auteur du troisième Secret nous offre, avec ce thriller ésotérique remarquablement conçu un roman riche en détails historiques, qui développe une étonnante hypothèse quant à la vraie nature du Trésor des Templiers.

1118, Jérusalem, Terre Sainte. Neuf chevaliers créent un ordre militaire, les « pauvres Chevaliers du Christ » Le roi Baudoin II de Jérusalem leur cède pour résidence une partie de son palais, bâti sur les ruines du temple de Salomon. Ils deviennent les « chevaliers du Temple » puis les « Templiers ».

1307 : Jacques de Molay, le grand maître de l’ordre des Templiers, est arrété sur ordre de Philippe le Bel et livré à l’Inquisition. Il garde le silence sur le déjà célèbre trésor des Templiers.

2006 : Cotton Malone, ex-agent du département de la Justice américaine, et son amie Stéphanie Nelle entrent en possession de documents troublants relatifs à la nature du trésor des Templiers. Commence alors une quête à la fois historique, érudite et périlleuse, qui les mènera à Rennes-le-Château, cœur du mystère.

Plus de deux millions d’amateurs de thrillers et de passionnés d’histoire ont déjà plébiscité le monde de ce roman, salué par Dan Brown et Katherine Neville, où ésotérisme action et suspense se conjuguent à merveille.

Mon avis personnel (Octobre 2010) :

L’intrigue ésotérico-historique demeure crédible (même si quelques hypothèses avancées apparaissent comme fantaisistes) et nous tient en haleine du début à la fin. La multiplication des personnages reste également facilement assimilable, dans la mesure, où Stéphanie NELLE, l’ex patronne de notre héros (Cotton) fait le lien entre les Templiers et sa famille. Les fréquents retour dans la mémoire de son défunt mari expliquent bien des péripéties, qui parsèmeront leur aventure, mais expliqueront aussi la nouvelle fonction du fils de Stéphanie.

Fidèle à sa réputation, le riche mécène de Cotton, Henrik THORVALDSEN, apparait encore ici , avec l’ambition de connaître ce secret, et dévoiler l’intrigue , même si sa protégée, CASSIOPEE, gênera, dans un premier temps, Cotton…

Ne boudons néanmoins pas notre plaisir. Même si cet opus –je ne les ais pas lu dans l’ordre – m’apparait plus fragile au niveau du domaine historique (peut-être aussi parce que je me passionne pour le monachisme) , Steve BERRY a une fois de plus, l’honnêteté de nous révéler le vrai du faux, la description de l’imagination…A lire, un plaisir à savourer.

 

 

Publié dans Livres : Romans

Commenter cet article