Histoire du quotidien Libération Champagne

Publié le par ERIC REDACTION

Né des troubles liés à la libération, le quotidien Libération Champagne a réussi à s’imposer comme le journal populaire d’information de Troyes et de sa région. Le titre a su s'adapter aux changements de notre société, sans pour autant renoncer à ses spécificités et à son identité.

Liberation Champagne, la naissance du journal

La libération de la France entraîna la volonté des résistants de s’accaparer des domaines économiques, trustés depuis le début de l’occupation, par des entreprises, jugées trop proches de l’armée allemande. Il en alla de même pour ce qui concernait la presse nationale ou locale.

La Presse de Troyes à la libération

La ville de Troyes et sa région, dans ce département de l’Aube, n’échappèrent pas à cette évidence. Ici, comme partout ailleurs en France, les entreprises de presse, dont la collaboration avec l’ennemi était avérée, devaient être soumises aux héros nationaux. Aussi, Le Petit Troyen devait céder la place à Libération Champagne, alors que L’Est Eclair se substituerait à La Tribune.

L’origine du journal, Libération Champagne

Ainsi, le 28 aout 1945 était créée la S.A.R.L. (Société à Responsabilité Limitée) Libération Champagne. Fondé par des résistants donc, le nouveau journal s’affichait comme voulant s’intéresser particulièrement à la vie de la ville de Troyes et des communes de l’Aube. Aussi, le titre retenu fut donc très évocateur et parlant.

Le journal d'informations de Troyes

Se proclamant le journal d’information locale et populaire, Libération Champagne partage, depuis sa fusion avec l’Est Eclair en 1999, l’essentiel de son contenu éditorial avec son concurrent, devenu allié : le journal L' Est Éclair Aube. Intéressant particulièrement les citadins de la ville de Troyes, Libération Champagne s’est aussi pliée à la distribution de plusieurs suppléments gratuits et des petites annonces.

La concurrence d’Internet

Le succès d’Internet a causé un grand tort à la presse quotidienne, puisque la Toile se promettait, à son origine, de démocratiser l’accès à l’information. Même si Libération Champagne avait décidé d’être présent sur Internet, le journal fut frappé par cette concurrence déloyale. Son attachement et sa spécialisation au terroir de Troyes lui épargnèrent néanmoins une baisse trop importante de ses lecteurs. Le 05 avril 2011, le site du journal était rattaché au site du journal L’Est-eclair.fr

Libération Champagne, aujourd’hui

Comme l’ensemble des titres de la presse quotidienne régionale (P.Q.R.), Libération Champagne connaît, depuis plusieurs années, une érosion de ses ventes difficilement maitrisables. Ainsi, en 2010, le tirage moyen du quotidien reculait à 7167 exemplaires, même si le quotidien peut toujours se prévaloir d’une fidélité de ses abonnés.

Libération Champagne se trouve au 39, place Jean Jaurès 10000 Troyes.

Blason de la Corporation des bouchers de Troyes (France) | Source Blas

Publié dans Patrimoine

Commenter cet article