Les fruits de la Guadeloupe

Publié le par ERIC REDACTION

Si la Guadeloupe dispose d’attraits non négligeables pour attirer le touriste, les fruits restent l’une de ces spécificités. Qu’ils soient inconnus en métropoles, ou consommés partout dans le monde, les fruits de Guadeloupe restent une des plus belles invitations au voyage.

Même si la Guadeloupe est devenue célèbre avec l’omniprésence de ses piments, les fruits de l’archipel représentent une grande variété d’attraits, de plus en plus prisés en métropole.

La Guadeloupe bénéficie d’un climat tropical, qui a favorisé le développement et la culture d’un grand nombre de fruits tropicaux. Néanmoins, l’arrivée des colons, mais aussi des esclaves a entraîné l’arrivée sur l’île de fruits, qui ont trouvé ici toutes les conditions nécessaires pour se développer.

Les fruits de la Guadeloupe

  • L’avocat, l’un des fruits les plus connus de Guadeloupe, reste un fruit introduit par les Amérindiens (en l’occurrence des Caraïbes) et le nom le démontre bien avec son origine : aouaca.
  • Le corossol, même s'il est méconnu en métropole, ravit les touristes avec sa chair acidulée et rafraîchissante. Ce fruit vert, à la pulpe blanchâtre, reste très employé pour parfumer les jus et les sorbets.
  • Le Caïmitier a eu sa période de gloire, même s’il n’est plus guère apprécié de nos jours. On le trouve désormais cantonné au nord de l’île.
  • Ce sont les esclaves africains, qui introduisirent en Jamaïque, le Malaka. Le commerce triangulaire amena cet arbre jusqu’en Guadeloupe, qui se mit alors à apprécier le fruit, l’aki, de cet arbre.

Des fruits tropicaux, un quotidien en métropole

Même si certains fruits guadeloupéens nous restent méconnus, voire totalement inconnus, certains ornent, une grande partie de l’année, nos tables. Ainsi, en est-il de l’ananas, de l’orange et du cédrat, qui ont été, ces dernières années, remis au goût du jour par de grands noms de la cuisine. Ces fruits n’apparaissent plus désormais comme réservés aux grandes occasions, mais ils font partie de notre quotidien.

D’autres, comme les mangues (originaire d’Inde) ou la carambole , le maracuja (connu ici sous le nom de fruit de la passion), ou encore la goyave nous sont désormais plus connus, même si leur consommation reste néanmoins marginale.

Enfin, la banane est la star de tous les fruits guadeloupéens et des navires-bananiers qui exportent ce fruit partout dans le monde. C’est le produit phare de l’économie guadeloupéenne. Ici, les variétés sont nombreuses et la banane est consommée en desserts, mais aussi en accompagnement d’un plat, cuisinée alors comme un légume.

Strunk der Kochbananen-Pflanze | Source Transferred from http://de. wi

Publié dans Produits alimentaires

Commenter cet article